La Snowfactory, la solution garante du bon déroulement de la Coupe du monde

En tant que leader du marché mondial, TechnoAlpin est connu pour ses produits pionniers en matière de technologie. Outre la production de neige classique, la Snowfactory séduit par des avantages uniques en leur genre. Cette technologie permet de pallier les contraintes imposées par les conditions extérieures, principalement la température de l’air, entrant en jeu dans la production de neige. Que ce soit pour des centres de ski nordique ou des pistes skiables aux conditions d’enneigement délicates, à moyenne ou basse altitude, de nombreux domaines skiables ont recours à la technologie de la Snowfactory depuis quelques années comme solution d’assistance – notamment lors de diverses Coupes du monde.

L’étape de Coupe du monde qui s’est déroulée en Croatie n’a pas fait exception. Sljeme a accueilli les courses de Coupe du monde Dames pour la quatorzième fois déjà et celles de Coupe du monde Hommes pour la onzième fois. Cette année, l’Audi FIS « Snow Queen Trophy » a eu lieu les 5 et 6 janvier. Les organisateurs de la Coupe du monde à Sljeme, aux prises avec un enneigement incertain depuis plusieurs années, ont décidé d’investir dans une unité Snowfactory en 2017. Le facteur décisif a été la nécessité de garantir le bon déroulement de la Coupe du monde. 

« À elle seule, la production de neige traditionnelle n’aurait pas suffi »

À la fin de l’édition 2020, TechnoAlpin s’est entretenu avec Markus Waldner, le directeur des courses de la FIS. Ce dernier est convaincu que cette année encore, la Snowfactory était la condition sine qua non à la bonne organisation des courses : « Cette année, l’utilisation de la Snowfactory à Sljiem était d’une importance capitale, car sans elle, les courses du Snow Control Day n’auraient pas pu être confirmées. Grâce à elle, nous avons finalement réussi à recouvrir de neige le dernier tronçon de la piste de course. La seule production de neige traditionnelle n’aurait pas suffi cette année pour organiser les courses. » Bien que la qualité et la structure de la neige de la Snowfactory diffèrent de la neige de culture classique, une fois la préparation pour les courses terminées, plus aucune distinction n’était perceptible. « La vague de froid qui est survenue peu avant le début des courses a permis de parfaitement peaufiner la préparation de la piste et les retours des skieurs ont été très positifs. Ils n’ont constaté absolument aucune différence dans la dernière section du parcours. » a rapporté Markus Waldner.

Le succès croissant de la Snowfactory se confirme dans de nombreux pays : en France, le domaine skiable de Châtel a investi dans une deuxième Snowfactory et les stations de Gleenshee (GB), Ski Apache (USA), Winterberg (DE) ou encore Kurza Gora (PL) font confiance à cette technologie depuis l’an dernier lorsque les températures se font plus douces. L’utilisation de la Snowfactory est également décisive pour l’enneigement à Sljeme. Elle n’a pas pour vocation de remplacer l’enneigement classique mais plutôt de le compléter. « La Snowfactory ne cherche pas à supplanter les canons à neige classiques, mais constitue une solution optimale en vue de complémenter la production de neige sur de petits tronçons. », explique Markus Waldner. 

Nouvelles archives