Électricité produite par le système d’enneigement : utilisation intégrée des infrastructures existantes

Les systèmes d’enneigement disposent en principe de tous les composants nécessaires à la production d’électricité. En installant des centrales hydro-électriques dans les salles des machines, TechnoAlpin propose une manière innovante d’utiliser efficacement les infrastructures existantes. L’utilisation de l’installation tout au long de l’année et la production d’énergie à partir de la centrale électrique propre au système d’enneigement procurent ainsi un avantage économique à l’exploitant. Il en résulte aussi un bénéfice écologique, car l’eau utilisée pour la fabrication de la neige n’est pas consommée mais est restituée à la nature lorsque la neige fond après que l’électricité verte a été produite.

À titre d’exemple, ce projet de centrale a été mis en œuvre par TechnoAlpin entre 2013 et 2016 dans le domaine skiable de Davos Jakobshorn en Suisse. L’analyse de 2020 montre que 63 % de l’énergie nécessaire à l’enneigement a été générée par le système d’enneigement lui-même. Après seulement quatre ans, l’investissement est désormais rentabilisé.

Utilisation efficace des turbines et usage multiple judicieux

À Davos, l’ingénierie hydraulique existante du système d’enneigement a été utilisée pour intégrer trois turbines d’une puissance totale de 257 kW aux stations de pompage existantes d’Ischalp et de Bolgen afin de produire de l’électricité – sans aucune interférence supplémentaire avec la nature et en utilisant uniquement l’infrastructure existante (retenue collinaire, conduits, bâtiments, etc.). «  Ainsi, l’eau provenant du trop-plein des sources d’eau potable existantes peut désormais être utilisée efficacement pendant la saison chaude », explique Martin Hofer, Area Manager pour la Suisse chez TechnoAlpin. « En conséquence, le système d’enneigement ne consomme plus seulement de l’électricité, mais en produit également. » 

Le projet de centrale électrique permet de mettre à profit l’infrastructure d’enneigement existante en dehors de la saison hivernale. L’utilisation multiple évite les travaux de construction supplémentaires et les interférences avec la nature. « En outre, l’entretien des turbines est gérable », souligne Hofer. « La solution de Davos est si efficace que l’investissement a déjà été rentabilisé en à peine quatre ans. En outre, il sera possible à l’avenir d’utiliser l’installation en mode pompage-turbinage. »

Nouvelles archives