La neige de culture au cœur des sports d’hiver

La neige de culture est aujourd’hui la condition sine qua non d’une saison d'hiver réussie pour les domaines skiables. Sans enneigement, les pistes ne pourraient plus répondre aux demandes accrues du public. TechnoAlpin garantit donc l'enneigeiment des pistes avec une neige de qualité et une planification précise de l’ouverture de la saison pour les domaines skiables.

Uniquement composée d’eau et d’air, la neige de culture est identique à la neige naturelle. Pour simuler la cristallisation des flocons de neige lors de la chute de neige, on utilise des enneigeurs. TechnoAlpin propose trois types d’enneigeurs différents : Des ventilateurs, des perches et Snowfactory, un enneigeur conçu pour fonctionner par températures positives.

Lors de la production de neige de culture, les nucléateurs produisent un mélange d’eau et d’air comprimé qui forme des noyaux de neige (nucléides) lorsqu'il entre en contact avec l’air ambiant. Les buses des enneigeurs pulvérisent quant à elles l’eau en gouttelettes très fines, qui se lient aux nucléides. Avant d'atteindre le sol, elles gèlent et se transforment en cristaux de neige. Ce procédé fonctionne différemment en fonction des enneigeurs : sur les enneigeurs ventilateurs, on utilise la turbine pour générer le flux d'air tandis que sur les perches, on exploite la hauteur naturelle de chute, pouvant aller jusqu’à 10 mètres.

Comme pour une chute de neige naturelle, la production de neige nécessite la réunion de conditions adaptées de température et d’humidité de l’air. Dans la production de neige, on parle de la température du bulbe humide (ou température humide), qui est la corrélation de la température et de l'humidité relative de l'air. La température du bulbe humide est toujours inférieure à la température extérieure. Plus l'air est humide, moins il peut absorber d'humidité. En même temps, des températures plus basses sont indispensables pour que les gouttelettes d’eau se transforment en cristaux de neige.

Les enneigeurs de TechnoAlpin sont capables de produire de la neige à partir d'une température humide de -2,5°C. Si l’humidité de l’air est très faible, cette température humide peut être légèrement positive. En revanche, elle doit être négative en cas d’humidité importante. Lorsque les températures sont proches du seuil de congélation, on parle de températures marginales. La température de l’eau est un autre critère essentiel pour la production de neige. On utilise donc des tours de refroidissement, pour obtenir la température idéale de l’eau et augmenter l’efficacité du système d'enneigement.

Les enneigeurs ne représentent qu’un des nombreux composants du système d'enneigement. Les différents composants doivent être parfaitement intégrés, de manière à ce que les enneigeurs aient la bonne pression et la bonne quantité d’eau au bon moment.

21_Colfosco_3
83_Colfosco

Le bon enneigeur au bon endroit

Pour exploiter au mieux les ressources disponibles et s'adapter particularités du terrain, le choix du bon enneigeur est primordial. Le choix de la solution la mieux adaptée entre ventilateur et perche repose sur les conditions dominantes (température etc.), la largeur de la piste et la quantité de neige nécessaire, ainsi que la pente et le vent. Il existe des enneigeurs entièrement automatisés et des enneigeurs réglables manuellement, qui peuvent être utilisés pour produire des types de neige de différente qualité (de très sèche à humide). Le département R&D de TechnoAlpin cherche en permanence à améliorer l’efficacité de ses enneigeurs. L’objectif est de produire toujours plus de neige en utilisant la même quantité de ressources afin de réduire les coûts de production et de préserver l’environnement.

Depuis 2014 et en plus de ses deux types d’enneigeurs habituels, TechnoAlpin propose Snowfactory, un enneigeur conçu pour fonctionner par températures positives. Non prévu comme solution d’enneigement classique, Snowfactory complète parfaitement et élargit l'éventail des possibilités de de production de neige. Snowfactory convient notamment pour l'événementiel ou pour l’enneigement de section de pistes plus modestes ou pour les centres de ski nordique.